Agenda des manifestations

zones sensibles - Plan de désherbage à Conteville (27 EURE)
Enquête publique “Société Norsilk à Boulleville“
Arrêté - Circulation interdite sur la RD 312 du 6 au 10 juillet

Retrouvez dans cette rubrique tous les rendez-vous proposés par la municipalité, l’école Francis Mouchet, le comité des fêtes et l’ensemble des associations et clubs de la commune de Conteville.

Demande de mise en ligne pour une manifestation

  • Si vous souhaitez intégrer un événement dans l’agenda ci-dessous, merci de faire votre demande en mairie ou en contactant le webmaster.
Campagne de fauchage à Conteville

A partir du 15 juin, la campagne de fauchage débutera sur les communes de :

  • Fiquefleur-Equainville
  • Fatouville-Grestain
  • Berville-sur-Mer
  • Conteville
  • Foulbec
  • Saint-Sulpice-de-Graimbouville
  • Saint-Maclou
  • Boulleville

Suivra dans un deuxième temps le fauchage sur les communes suivantes :

  • Beuzeville
  • Manneville-la-Raoult
  • Quetteville
  • Le Theil-en-Auge
  • Fourneville
  • Gonneville-sur-Honfleur
  • Honfleur

Soyez prudents sur les routes !

Circulation interdite sur la RD 312 du 6 au 10 juillet 2020
CONCOURS DE PHOTOGRAPHIES

La commune de Conteville organise un concours photos, gratuit et ouvert aux amateurs avec pour thème :

«CONTEVILLE dans TOUS ses ETATS»

L’exposition des photographies des participants sera dévoilée à l’occasion des journées du patrimoine, le dimanche 20 septembre 2020 de 14h à 18h.

Le concours a pour objectif de mettre en valeur notre village en apportant votre regard au travers de vos photographies : vues originales, insolites, inédites, angles surprenants, images artistiques, portraits de caractère...

Ce concours gratuit est ouvert à tous et comprend 2 catégories de participants :

  • “Jeunes“, pour les moins de 15 ans à la date limite de réception des dossiers (31 août 2020),
  • “Adultes“ au-delà de 15 ans.

Chaque participant peut adresser 1 à 3 photographies dont il est l’unique auteur.

Il devra déposer les clichés :

  • soit sur papier A4, mat ou brillant, couleur ou noir et blanc, à la Mairie de Conteville,
  • soit en format numérique par mail : concoursphotos@conteville.fr

La résolution doit être suffisante pour une impression papier de qualité, soit 1800 X 1260 px minimum.

Les fichiers numériques trop lourds peuvent être envoyés par l’intermédiaire de la plateforme de téléchargement “wetransfer“ ( www.wetransfer.com )

Le concours est ouvert à partir du 1er Juillet 2020 et clos le 31 août 2020.

Tout dépôt doit être obligatoirement accompagné du bulletin de participation dûment complété et des autorisations nécessaires (autorisation parentale pour les mineurs, autorisation de la libre utilisation des images.... voir documents en annexe).

Le gagnant de la catégorie “Jeunes“ se verra remettre une box cadeau valable pour une sortie divertissante “enfants et ados“ pour 1 à 4 personnes parmi les activités de loisirs, sport, culture ou aventure du catalogue.

Le gagnant de la catégorie “Adultes“ se verra remettre un bon cadeau valable pour un dîner avec apéritif pour deux personnes au Restaurant du Phare de Saint Samson de la Roque.

Dans le cas où un adulte de moins de 21 ans gagnerait le prix de la catégorie “Adultes 15 ans et +“, la commune lui offre la possibilité d’échanger son prix avec le prix “Jeunes jusqu’à 15 ans“.

Enfin, le gagnant du prix “Coup de cœur du public“ se verra remettre un bon d’achat au fleuriste “ Esperance“ à Saint-Maclou.

Règlement complet et annexes disponibles ci-dessous :

 

En cette période de crise sanitaire, contactez la brigade numérique pour toute question relative à la sécurité !

Afin d’assurer un dé-confinement progressif, vous avez la possibilité d’obtenir des informations via la BRIGADE NUMERIQUE.

Il est aussi possible, pour gagner du temps, et ainsi rester moins longtemps dans les bureaux de la gendarmerie, de déposer plainte en ligne via la «pré-plainte en ligne». Un gendarme désigné vous recontactera par la suite afin de vous fixer un rendez-vous.

Quel est l'objectif de la brigade numérique ?

C’est avant tout une nouvelle offre de services, en réponse aux besoins et aux attentes des usagers, dont les comportements ont changé dans une société où l'hyper connectivité a bouleversé les usages et les réflexes (rendez-vous, relations entre individus, achats en ligne...).

La gendarmerie a donc entrepris sa transformation numérique afin de moderniser sa relation avec les usagers, leur rendre un meilleur service et leur permettre d’accéder à la sécurité en ligne.

C'est ainsi qu'elle a amorcé le contact rénové avec les usagers en déployant Neogend pour les unités, dispositif enrichi par la création de la brigade numérique, s’inscrivant pleinement dans la police de sécurité au quotidien.

Quelle est son ambition ?

La brigade numérique est une démarche innovante, dont l’objectif est de proposer aux usagers un contact simplifié, enrichi et rénové avec la gendarmerie nationale, en tout lieu et en tout temps, pour répondre à leurs interrogations.

Partant du constat que de plus en plus d'usagers n'ont plus le temps de se rendre dans les unités territoriales, l'ambition de la brigade numérique est de fluidifier la relation entre les usagers et les gendarmes, à partir d'objets connectés tels que des smartphones, tablettes et ordinateurs devenus d'usage courant.

En intégrant les nouvelles technologies, la gendarmerie adapte ses modes d’action pour repenser sa façon d’interagir avec la population. Les gendarmes de la brigade numérique complètent et démultiplient ainsi les capacités d’accueil des unités territoriales.

Comment fonctionne-t-elle ?

Elle fonctionne 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, sans traiter les urgences qui restent de la compétence des plateformes des services idoines (17, 18, 15 et 112). Le citoyen peut ainsi, depuis l’interface de son choix (smartphone, tablette, ordinateur…), contacter en permanence la gendarmerie. Plusieurs canaux lui sont proposés tels les réseaux sociaux; le tchat et le formulaire de contact.

Un opérateur de la gendarmerie évalue la demande et propose soit une assistance en ligne, soit un rendez-vous avec un gendarme dans le lieu de son choix. En complément, ces mêmes usagers peuvent accéder à un centre d'aide (Foire Aux Questions) qui leur permet de rechercher, en autonomie, des réponses à des questions d'ordre général.

Combien de gendarmes sont affectés à la brigade numérique ?

Elle est composée de 20 gendarmes. Les personnels ont été sélectionnés pour leur expérience et leurs qualifications professionnelles (NTECH, correspondant sûreté, correspondant NTECH, référent recrutement…), ainsi que pour leurs compétences linguistiques. La brigade numérique pourra également être renforcée par des réservistes.

Quelle est la mission des gendarmes de la brigade numérique ?

Leur mission est d'accueillir, d'orienter, d’informer et de guider les internautes comme le font déjà les unités territoriales, mais en densifiant l'offre de contact par un accueil complémentaire et alternatif à celui déjà existant.

Les personnels ont été formés à l'accueil à distance par écrans interposés. L'accent a été mis sur l'accueil des femmes victimes de violences, pour lequel les militaires de la brigade numérique ont notamment suivi une formation à laquelle ont participé l'association France Victimes et 3919 violences femmes info.

A ce titre, ils accueillent depuis le 27 novembre 2018 les témoins ou victimes de violences conjugales, sexuelles ou sexistes qui se manifestent sur le portail des violences sexuelles et sexistes.

Une formation spécifique au Facile A Lire et à Comprendre (FALC) leur permet d’interagir avec les personnes en situation de handicap.

Outre ces catégories d'usagers, la brigade numérique a vocation à accueillir et à recevoir toutes les sollicitations des usagers internautes en les orientant prioritairement vers les téléservices (OTV, télépoints, préplainte en ligne, Pharos, Perceval, Thésee...) ou les sites étatiques, comme service public.fr, sur lesquels les usagers pourront obtenir des réponses précises à leurs questions. En complément, ils sont en mesure selon les situations de les orienter vers une prise de rendez-vous en ligne avec une brigade de gendarmerie (Dispositif en expérimentation dans plusieurs départements).

La brigade numérique n'a pas vocation à recevoir des plaintes. Néanmoins, ses personnels, officiers de police judiciaire détenteurs d'une habilitation nationale, pourront d'initiative se saisir des faits constituant des infractions pénales dont ils auront connaissance et les transmettre à l’unité de gendarmerie ou de police compétente dans le cadre du « guichet unique ».

À la fin de chaque échange, l’usager pourra indiquer s’il a été satisfait de l’aide qui lui a été apportée. Dans le même esprit, il a la possibilité d’effectuer un récit de cette relation sur le site VoxUsagers.

 

Limiter la transmission du virus en adoptant la bonne conduite à tenir

La période du déconfinement appelle la mobilisation de tous pour lutter contre l’épidémie. Afin de casser le plus rapidement possible les chaines de transmission, il est essentiel d'adopter des principes simples :

• Je me protège et je protège mon entourage en appliquant les mesures barrières.

•  Je consulte immédiatement un médecin en cas de signes du COVID-19, même s’ils sont faibles ou si j’ai un doute.

•  Je fais le test rapidement si le médecin me l’a prescrit.

•  Je m’isole tout de suite si je suis malade ou si j’ai été en contact avec une personne malade.

Pour vous aider à adopter la bonne conduite et à identifier les différents cas de figure, vous pouvez télécharger la fiche de santé publique.

En savoir +

Retrouvez ici un point sur la situation et un accès rapide à la réglementation locale et aux consignes générales

 

Plan de désherbage et d’entretien

Suite à l’interdiction d’utiliser les produits phytosanitaires, la commune doit faire évoluer ses pratiques pour entretenir les espaces publics, tout cela dans le respect de l’environnement.

Un plan de désherbage et d'entretien mettant en avant la gestion différenciée des espaces publics a donc été mis en place en collaboration avec la FREDON et grâce au soutien financier de l'Agence de l'Eau.

Ce plan met en avant plusieurs points sensibles pour le désherbage comme les trottoirs et les parkings en bicouche et/ou graviers, les terrains de pétanque, les allées du stade et le cimetière. De plus, un grand nombre de surfaces enherbées comme le stade et de haies demandent un entretien très régulier peu compatible avec d’autres interventions. Dans ce cadre, les agents communaux poseront des panneaux dans les zones sensibles afin de vous expliquer la démarche et les choix engagés.

Qu’est-ce que la gestion différenciée ?

La gestion différenciée des espaces consiste à appliquer un entretien adapté à l’usage et à la vocation de chaque espace. Les fréquences et modalités d’intervention ne sont plus identiques sur tous les espaces, mais sont différenciées.

Les sites sont alors classés :

  • Les espaces prioritaires, sur lesquels les exigences en terme d’entretien sont fortes,
  • Les espaces intermédiaires, sur lesquels un entretien modéré sera pratiqué,
  • Les espaces naturels, où la faune et la flore spontanées sont tolérées et même favorisées (biodiversité).

Les méthodes d’entretien retenues doivent en outre être les plus respectueuses que possible pour l’environnement et la biodiversité, ainsi que pour la santé.

Pourquoi pratiquer la gestion différenciée ?

Dans un contexte d’interdiction progressive des applications de pesticides dans les espaces publics, les objectifs de la gestion différenciée sont multiples :

  • La protection de la santé publique, des sols et des ressource en eau en supprimant les applications de pesticides au profit de solutions alternatives. Pour compenser l’arrêt des pesticides, la commune a investi dans des matériels d’entretien mécanique, a réduit ses fréquences de tontes et met en oeuvre un écopâturage sur certaines surfaces enherbées.
  • La préservation de la biodiversité : l’espacement des fréquences d’intervention sur certains espaces verts crée des zones d’accueil et de refuge pour la faune locale et la flore spontanée. La diversité des modes d’entretien crée une multitude de conditions de vie (hauteur de végétation, humidité, exposition, etc…) qui offrent autant de milieux de vie pour des espèces animales et végétales qui n’ont pas toutes les mêmes exigences. En résumé, la diminution et la différenciation des interventions permettent une plus grande diversité de végétaux, qui attirent un plus grand nombre d’insectes et d’herbivores, qui attirent à leur tour de plus grands prédateurs. La chaîne alimentaire est ainsi peu à peu reconstituée, simplement en changeant la gestion des espaces verts. La gestion différenciée est donc génératrice d’une plus grande biodiversité.
  • L’amélioration du cadre de vie, en diversifiant les espaces. En effet, la diversification des modes de gestion peut dans un premier temps causer une modification esthétique qui vient à l’encontre de nos habitudes visuelles. Mais grâce à la communication, nous allons apprendre à connaître et à apprécier chaque espace, notamment en observant les nombreuses espèces qui viennent recoloniser les milieux.

En savoir +