Plan de désherbage et d’entretien pour la commune

Plan de désherbage et d’entretien pour la commune
Plan de désherbage et d’entretien pour la commune

Suite à l’interdiction pour les communes d’utiliser les pesticides sur les surfaces perméables, la municipalité cherche des solutions pour entretenir la voirie et les espaces publics. Il a donc été décidé de mettre en place, en collaboration avec la FREDON (Fédération Régionale de Défense contre les Organismes Nuisibles), un plan de désherbage pour optimiser le travail des agents. Ce plan de gestion différenciée a été subventionné à hauteur de 70 % par l’Agence de l’Eau Seine Normandie.

Le constat

Bien que la commune ne présente aucun captage d’eau potable sur son territoire, la proximité de la Risle ainsi que plusieurs fossés et autres points d’eau (puits, mares, bassins…) font que Conteville présente une sensibilité élevée vis-à-vis de la préservation des ressources en eau. L’entretien de la voirie et des espaces publics, assuré en régie par 2 agents et un emploi saisonnier l’été, est une tâche délicate devenue chronophage depuis l’interdiction de l’utilisation des produits phytosanitaires. La commune n’ayant pas les ressources financières suffisantes pour recruter plus de personnel, un plan de désherbage et d’entretien a été mis en place.

Les points sensibles

Le plan met en avant plusieurs points sensibles pour le désherbage comme les trottoirs et les parkings en bicouche et/ou graviers, les terrains de pétanque, les allées du stade et le cimetière. De plus, un grand nombre de surfaces enherbées comme le stade et de haies demandent un entretien très régulier peu compatible avec d’autres interventions.

Les solutions

Au regard de l’ampleur de la tâche, la Fédération Régionale de Défense contre les Organismes Nuisibles (FREDON) a préconisé différentes solutions. D’une part, il s’avère nécessaire de libérer du temps pour le désherbage. Ainsi, les grandes étendues enherbées sans fonctions particulières comme le stade (hors terrain de foot) et le cimetière pourraient simplement être fauchées 2 fois par an et non plus tondues régulièrement. De plus, la FREDON incite les communes comme la nôtre à investir dans du matériel de désherbage mécanique. Ainsi, après une démonstration sur site, la commune a décidé d’acquérir une herse après l’obtention d’une subvention de l’Agence de l’Eau. Cet outil permet d’obtenir simultanément le désherbage, le ratissage, et une finition de surface. Ce dispositif viendra en complément de la brosse mécanique qui permet le décapage en surface et l’arrachage des jeunes plantules sur la voirie goudronnée et les caniveaux.
Enfin, des solutions d’aménagement sont également envisagées au niveau du cimetière. En effet, les espaces entre les sépultures étant souvent très réduits, seul un désherbage à la main serait efficace. Mais, au regard de l’ampleur de la tâche, le temps passé serait déraisonnable. De plus, la municipalité envisage sérieusement un plan sur plusieurs années pour goudronner les trottoirs et les parkings pour l’instant revêtus en bicouche ou en graviers. La municipalité profitera au maximum des interventions du SIEGE sur l’enfouissement des réseaux pour réaliser ces travaux.

Accepter que tout ne soit pas parfait

Tous ces changements demandent du temps. Ce sont en effet de nouvelles pratiques et des ajustements en perspective pour nos agents. De plus, les aménagements envisagés ne se feront pas en un jour mais demanderont des années. Il est donc à prévoir que les débuts du désherbage mécanique ne seront pas aussi performants que le désherbage chimique. Mais si les pratiques changent en faveur de l’environnement, les mentalités le doivent aussi. Alors, en attendant de trouver les bons ajustements, nous vous demandons d’être indulgents si les mauvaises herbes font de la résistance... la commune fait au mieux avec ses moyens.

A noter que les agents communaux poseront des panneaux dans les zones sensibles afin de vous  expliquer la démarche et les choix engagés sur les nouvelles pratiques ou les essais mis en œuvre.

Petits rappels des devoirs de chacun sur l’entretien

Si la commune se doit d’entretenir les espaces publics et la voirie, les contevillais aussi ont des devoirs et des obligations légales. En effet, propriétaires occupants ou locataires d’une habitation doivent, devant chez eux, assurer le nettoyage des feuilles mortes et détritus, le désherbage des pieds de clôture, le dégagement de la neige ou du verglas, ainsi que l’épandage de sel, de sable visant à assurer la sécurité du trottoir en hiver. En revanche, vous êtes tenus de signaler toute dégradation du trottoir aux services compétents.

Attention, le fait d’avoir la charge de l’entretien d’un trottoir ne donne pas pour autant le droit de l’occuper. Si le stationnement des voitures est interdit dans la rue, il l’est également pour vous. S’il est autorisé, la place située devant votre logement ne vous est pas pour autant réservée.

 

Plan de désherbage et d’entretien pour la commune